Accéder au contenu.

libreassociation - Re: [EDUC] Re: [EDUC] logiciel libre et réussite des élèves "des banlieues"

Objet : Liste de discussion pour le groupe logiciel libre et monde associatif (liste à inscription publique)

Archives de la liste


Re: [EDUC] Re: [EDUC] logiciel libre et réussite des élèves "des banlieues"


Chronologique Discussions 
  • From: cnestel AT free.fr
  • To: educ AT april.org
  • Cc: "2010.rmll dom.info" <dom AT listes2010.rmll.info>, Libre Association April <libreassociation AT april.org>, education Rmll 2010 <education AT listes2010.rmll.info>
  • Subject: Re: [EDUC] Re: [EDUC] logiciel libre et réussite des élèves "des banlieues"
  • Date: Tue, 25 May 2010 07:42:47 +0200 (CEST)

Bonjour Alexis;
Bonjour à tous

Tu écris :

> Charlie, je positionne ma réponse avant ton texte, en dépit des
> consignes Rmll. Je crois nécessaire de conserver tout ton texte dans
> la réponse. Vu son importance tant du point de vue de la pédagogie, de la
> sociologie que de l'histoire. En plus, tu réponds parfaitement à mes
> préocupations.

Pardonne-moi, mais je n'en suis pas si sûr.

Par exemple tu évoques plus bas le déficit en "savoir être" auquel seraient
confrontés nos élèves :

> En tant qu'enseignants, nous devons résoudre des problèmes. Surtout quand
> nous sommes en charge d'élèves qui présentent des déficits importants en
> savoirs, savoir-faire et savoir-être.

Or tu ne pas ignorer que le "savoir être" renvoie dans le jargon pédagogiste
à la rhétorique des compétences et de l'employabilité d'une part :

"savoir être :
Capacité de conduite personnelle appropriée à l'emploi considéré, pour un
individu.Il s'agit d'une compétence."
Réf : http://lewebpedagogique.com/cbolou/glossaire/

... et à la loi Fillon sur le socle commun d'autre part. Ce qui amène un
certain nombre de syndicats enseignants à considérer que l'évaluation par
"savoirs être" (synonymes "compétences") :

"privilégie l’acquisition de compétences transversales dont certaines sont
totalement déconnectées des disciplines et l’adoption par les élèves de
comportements formatés soumis à évaluation (« respecter les autres », «
participer à des activités d’intérêt général »…).".
Réf : http://www.aix.snes.edu/spip.php?article880

... ce que corroborent y compris un certain nombre de chercheurs en
"sciences" de l'éducation comme Bernard Charlot, Elisabeth Bautier, Jean-Yves
Rochex, Jean-Pierre Terrail qui dénoncent une "rhétorique" des compétences
basées sur des "savoirs faire" et des "savoirs être" qui "enferment les
élèves des milieux populaires dans des pédagogies de "basse intensité" où la
compétence à acquérir finit par effacer le savoir qui permet de le mettre en
oeuvre.".

Aussi, lorsque tu écris :

> Il faut user de pédagogie et de technologies. Nous sommes à l'ère du
> numérique ? Dans le mouvement libriste ? Alors j'y go !

.. je me range du côté de Michel Delord dans son article référencé sur
plusieurs blogs sur Internet dont celui du journaliste responsable de la
rubrique Education du journal Le Monde : "L’école et les nouvelles
technologies : apprend-on à marcher avec une voiture ?".
Réf :
http://education.blog.lemonde.fr/2010/02/16/lecole-et-les-nouvelles-technologies-apprend-on-a-marcher-avec-une-voiture/

Tu remarqueras au passage que cet article qui dénonce une certaine approche
de l'informatique presse bouton en milieu scolaire est signé "Michel Delord
membre de l'April".
De la même manière que dans ma réponse à JP Brighelli qui reprend à son
compte l'idéologie de l'informatique-outil en milieu scolaire dans son
commentaire sur l'article de Michel Delord, je signe également Membre de
l'April.
http://www.profencampagne.com/article-l-ecole-et-les-nouvelles-technologies-apprend-on-a-marcher-avec-une-voiture-45130751.html

Aussi tu ne peux pas en appeler au mouvement libriste dont Michel Delord et
moi-même sont membres à part entière (nous fûmes les premiers enseignants
membres de l'April) pour prôner une approche que nous ne partageons pas.

Amicalement,
Charlie

Dans l'espoir de poursuivre le débat.




Archives gérées par MHonArc 2.6.16.

Haut de le page