Accéder au contenu.

libreassociation - Re: [EDUC] Re: [EDUC] logiciel libre et réussite de s élèves "des banlieues"

Objet : Liste de discussion pour le groupe logiciel libre et monde associatif (liste à inscription publique)

Archives de la liste


Re: [EDUC] Re: [EDUC] logiciel libre et réussite de s élèves "des banlieues"


Chronologique Discussions 
  • From: Csgd94120 <csgd94120 AT gmail.com>
  • To: educ AT april.org
  • Cc: "2010.rmll dom.info" <dom AT listes2010.rmll.info>, Libre Association April <libreassociation AT april.org>, education Rmll 2010 <education AT listes2010.rmll.info>
  • Subject: Re: [EDUC] Re: [EDUC] logiciel libre et réussite de s élèves "des banlieues"
  • Date: Tue, 25 May 2010 14:08:13 +0200
  • Domainkey-signature: a=rsa-sha1; c=nofws; d=gmail.com; s=gamma; h=mime-version:in-reply-to:references:from:date:message-id:subject:to :cc:content-type; b=B2my7IPtYBTxRtPN83rkLvbaUz/CCyoj2Uyra+HTBbv31iu1QNALRv/5nvpUO1IccA LPq/1CoSAPb9b5qmzRACukfAYuFvRstiM535KA895QScr5ZPcxy8c5uTI1SuVhN8+Q7x Xzmw+zpN0AxZ435rp7yuudTeraVBhVFHIXBEg=

Bonjour Charlie,
Bonjour à tous,

Le 25 mai 2010 07:42, <cnestel AT free.fr> a écrit :
Bonjour Alexis;
Bonjour à tous

Tu écris :

> Charlie, je positionne ma réponse avant ton texte, en dépit des
> consignes Rmll. Je crois nécessaire de conserver tout ton texte dans
> la réponse. Vu son importance tant du point de vue de la pédagogie, de la
> sociologie que de l'histoire. En plus, tu réponds parfaitement à mes
> préocupations.

Pardonne-moi, mais je n'en suis pas si sûr.


Par exemple tu évoques plus bas le déficit en "savoir être" auquel seraient confrontés nos élèves :

> En tant qu'enseignants, nous devons résoudre des problèmes. Surtout quand
> nous sommes en charge d'élèves qui présentent des déficits importants en
> savoirs, savoir-faire et savoir-être.

Alexis Marise dit :

Bonjour,

Je ne suis certainement pas la meilleure personne pour débattre avec toi de ces questions. Je suis de formation GRH et historienne : j'approche l'individu sous ces trois angles : savoirs, savoir-faire et savoir-être pour mieux comprendre comment il consomme ce qu'il consomme et produit ce qu'il produit (y compris la société dans laquelle il vit).

J'ai enseigné. J'ai connu l'Epi. Mais, à cette époque, dans l'Education Nationale, on affectait le même ordinateur à plusieurs tâches en même temps. Il était donc difficile d'approcher une unité centrale avec clavier et écran. Pire, j'ai enseigné avec le même groupe deux séances par semaine : une avec un diplodocus dont je ne me souviens plus du nom et l'autre séance avec un ordinateur déjà ultra-moderne équipé de MS-Dos. Mon travail consistait à calmer les peurs et apréhensions. Si mes étudiants posaient un doigt sur une touche, j'avais atteint le summum de la réussite. Cet année-là, j'enseignais à l'Iufm (première année de cette institution). Après, je n'ai pas eu un ordinateur à ma disposition plus de 20 heures sur 8 ans. Après 2000  je n'étais plus dans l'éducation nationale.

Voilà pour te situer mon expérience avec le numérique à l'école.
Nous sommes en 2010

Or tu ne pas ignorer que le "savoir être" renvoie dans le jargon pédagogiste à la rhétorique des compétences et de l'employabilité d'une part :

"savoir être :
Capacité de conduite personnelle appropriée à l'emploi considéré, pour un individu.Il s'agit d'une compétence."
Réf : http://lewebpedagogique.com/cbolou/glossaire/

Définition de savoir être sur un site de DRH : http://www.compagniedrh.com/definitionssavoiretre.php
Là, à mon avis, ils décrivent un héros :
  • Homme, femme qui porte un trait de caractère à son plus haut degré.
  • Homme, femme qui incarne dans un certain système de valeurs un idéal de force d'âme et d'élévation morale.
  • Homme, femme qui fait preuve, dans certaines circonstances, d'une grande abnégation
  • Combattant(e) remarquable par sa bravoure et son sens du sacrifice.
  • Homme, femme qui Incarne toutes les vertus aux yeux de quelqu'un; est l'objet d'une admiration excessive de la part de quelqu'un.
  • Celui qui se trouve sous les feux de l'actualité, qui fait momentanément l'objet de l'attention, de la considération générales
  • Personnage légendaire auquel la tradition attribue des exploits prodigieux
La définition que tu proposes s'adresse à un étudiant qui vise le DAEU : quelqu'un qui a échoué au bac, donc un anti-héros (il se trouve que je suis issue de l'ex-DAEU, l'ESEU).

De toutes les manières, le héros, cet "être fabuleux, la plupart du temps d'origine mi-divine, mi-humaine, divinisé après sa mort" … est mort !

Nous avons affaire à des vivants avec des capacités limitées en position d'acquérir des

  • savoirs (1+1=2),
  • savoir-faire (utiliser un claver pour donner des ordres à une unité centrale),
  • savoir être (dire bonjour et ne pas lancer des objets divers et variés dans le dos du professeur :
  • Savoir : un chevalier frappe de face ; un chevalier du XVIIIe siècle utilise une épée, un fleuret, une dague. Il a fallut des siècles pour éradiquer cette forme de violence très policée.
  • Les savoir-faire liés à ces technologies s'enseignaient dans les plus hautes écoles nommées académies
Aujourd'hui, il y a plusieurs manières de savoir ce qu'est un chevalier :
  • Fréquenter un cours d'escrime. Forment-ils des chevaliers ?)
  • Lire des livres sur le sujet. Peut-on devenir chevalier avec des livres ?
  • Etudier le sujet avec un ordinateur. Peut-on devenir chevalier avec un ordinateur ?
Voici l'objet de ce fil de discussion : comment transmettre des savoirs, savoir-faire et savoir être à quelqu'un qui désire être ce qu'il désire être, dans le monde qu'il habite, alors qu'il est encore vivant ?
Et, surtout, avec quel outils numériques ?

Voilà mon souci et le problème que je pose au monde libriste.
"Pédagogies de "basse intensité" ?

Amicalement,
Alexis Marise

Dans l'espoir de poursuivre le débat.


Cordialement,

Alexis Marise, Csgd94120
Les usages du Libre dans les cultures domiennes
S'inscrire sur la liste Outremers des Rmll → clic sur "Abonnement"
Participer à l'enquête








Archives gérées par MHonArc 2.6.16.

Haut de le page