Accéder au contenu.

libreassociation - Re: [LibreAsso] Les Centres Sociaux, le Libre et les lobbies ...

Objet : Liste de discussion pour le groupe logiciel libre et monde associatif (liste à inscription publique)

Archives de la liste


Re: [LibreAsso] Les Centres Sociaux, le Libre et les lobbies ...


Chronologique Discussions 
  • From: Jean-Luc Poitoux <jluc.poitoux AT free.fr>
  • To: libreassociation AT april.org
  • Subject: Re: [LibreAsso] Les Centres Sociaux, le Libre et les lobbies ...
  • Date: Thu, 26 Oct 2017 01:03:00 +0200

Bonsoir Laurent, bonsoir à toutes et tous,

je n'ai pas tout assimilé de ton mel très intéressant. J'amène juste un élément concernant "la question de la neutralité en médiation" :

le COREM - Collectif de recherche sur les pratiques de médiation, prépare une publication sur ce sujet délicat et subtil. Ou comment sortir de l'injonction du devoir d'être neutre, comme si c'était un état... ?

JLuc

Le 25/10/2017 21:35, Laurent Costy a écrit :
Bonsoir à tous,

Quelques remarques suites aux précédents échanges.

Sur les relais locaux, même si les Gulls ne sont pas très actifs, ils restent une option parmi d'autres pour appuyer des particuliers ou des structures...tout en ayant aussi à l'esprit que ce sont généralement des structures qui regardent les logiques fédératives avec beaucoup de méfiance et que toute tentative de rendre une visibilité "unifiée" pourrait s'y apparenter et générer du frein. Sur les deux versions de Parrains Linux, *une des limites est celle de la capacité à agir en proximité*. Pour l'anonymat c'est sans aucun doute un frein (que je n'avais pas vu). Cela dit, ces deux sites restent aussi une pièce du puzzle. Si une "ligne chaude" devait être mise en place, elle aurait du sens à cet endroit (tout comme sur libreasso.info d'ailleurs).

Sur "le manque criant de service après-vente et le risque de discrédit lié à de mauvais dépannages", j'aurais tendance à penser que l'important est d'abord d'*être clair sur ce qui peut être apporté*. Avec ce préalable, il vaut mieux avoir quelque chose en place, même modeste plutôt que rien. L'engagement que l'on peut prendre est déjà d'essayer de mettre en lien les bonnes personnes au bon endroit (ce que l'on ne pourra pas toujours faire).

Sur la question d'améliorer les compétences autour du Libre des acteurs d'EPN : oui dans l'idéal mais je me souviens qu'ils revendiquaient une "pseudo-neutralité" (ne pas contrebalancer une position dominante me permet de mettre pseudo devant neutralité). Sur ce point des EPN et de la médiation, sans doute une publi intéressante (que je n'ai pas encore lue) :

http://www.injep.fr/boutique/cahiers-de-laction-jeunesses-pratiques-et-territoires/mediation-numerique-mutations-des-pratiques-transformation-des-metiers/478.html

Sur la question du service payant et des entreprises susceptibles d'appuyer les assos, *on continue clairement à payer le prix de l'assimilation libre/gratuit*. Gratuité rendue encore plus ambiguë par les GAFAM qui sont, là encore, dans de la pseudo-gratuité (puisque se payant sur nos données). Tout comme la communication dans les assos était la cinquième roue du carrosse à une époque, *l'informatique reste pour beaucoup "un truc qui ne doit rien coûter et que doit être géré avec les moyens du bord"*. C'est cet état d'esprit qu'il faut continuer à essayer de faire changer en pointant l'importance des données des associations et la nécessité de bien les protéger (sauvegarde, services de vraie confiance, etc.)

La question de la formation et de l'accompagnement est centrale et on voit bien, à nos échanges, que l'on n'est ni armés ni organisés sur cette question...:( Toute suggestion est la bienvenue...

Sur l'argumentation renvoyé aux centres sociaux : c'est important de prendre du temps, comme l'exemple donné, pour éclairer les personnes qui n'appréhendent pas du tout l'enjeu. Par contre sur le point "I/ls y a dans cette mouvance citoyenne, solidaire, sociale, des associations qui œuvrent sur le sujet du numérique. Des associations qui s'y connaissent. Qui ont en leurs seins des ingénieurs réseau, des administrateurs système, des développeurs...Ces associations, que sont par exemple, //www.april.org//ou //www.laquadrature.net//devraient être les interlocutrices privilégiées du monde associatif, voir même les seules... /" : on rejoint notre problématique de la difficulté à être en soutien de proximité et, que ce soit l'April ou la Quadrature, ces structures nationales (dont la vocation première est le playdoyer) ne sont pas prévues vraiment pour ça...Framasoft un peu plus en proposant des solutions concrètes.
En passant, en lisant trop rapidement la signature du mail en question, c'est seulement à la 2ème lecture que j'ai vu la négation : la 1ère fois, j'avais vraiment lu "envoyé depuis mon Ipad" en lisant vite et en voyant malheureusement trop souvent cette formule en bas des mails. Peut-être serait-il judicieux de mentionner plutôt le logiciel libre et le système d'exploitation (s'il est libre) pour être positif et éviter ça ?

*Enfin, pour avancer, je propose deux choses : *

- *un courrier alertant sur cette situation évoquée que nous estimons être de la concurrence déloyale* ; courrier qui pourrait être envoyé à des député.e.s et sénatrices.teurs sensibles à la question du libre en France et en Belgique. Au moment de l'envoi pour la France, il pourra y avoir un petit appui des permanents de l'April. Echéance : avant fin de l'année et le pad : https://semestriel.framapad.org/p/lettre-conc-del-pseudo-social

- adresser un courrier au président de la Fédération des Centres Sociaux pour leur *proposer de recevoir une petite délégation d'acteurs/pro des centres sociaux et de l'April* (même échéance, même pad)

N'hésitez pas à contribuer si ces deux actions vous semblent pertinentes.

Librement,




Archives gérées par MHonArc 2.6.19+.

Haut de le page